10 - Pitcheetoy

56 years in Antique Toy Business
DEPUIS 1970
Créateur du Salon TOYMANIA
Creator of the PARIS antique toy show TOYMANIA
pitcheetoy
DIY
Aller au contenu
Articles Toys & Dolls
LE JOURNAL DU 10 OCTOBRE 1902

LE CONCOURS DE JOUETS

Au Jardin de Paris. - Ouverture samedi.
Une visite aux jouets nouveaux.
L'article de Paris.

Le concours de jouets organisé par la Société des petits fabricants et inventeurs sous le patronage officieux du préfet de police , instigateur du premier concours de ce genre, l'année dernière, au Tribunal de commerce, ouvrira, au Jardin de Paris, aujourd'hui vendredi (vernissage) et samedi matin pour le public.
Je viens d'y aller faire un tour, et le succès me paraît déjà assuré.
Dans le bureau, tout garni de photographies de jolies femmes, M. Seigneurie, président de la Société, et M. groc, vice-président, dépouillent des fiches et reçoivent les colis retardataires. ils se mettent aussitôt à ma disposition pour faire le tour du locataire.
Et voici le Jardin de Paris, triste et dénudé, en cet après-midi d'octobre ; les chaises sont empilées ; le rideau du théâtre est fermé ; les échoppes sont encore vides, et attendent les marchands et camelots qui tiendront là une foire à treize.
- Nous avions d'abord pensé, m'expliquent ces messieurs, à installer notre exposition sous une grande tente de cirque avec des petites baraques. Nous sommes mieux ici.
Et comme je vois des velums, des barrières, des planchers mobiles, je demande :
- Vous avez des frais ?
- Trois ou quatre mille francs.
- Et vous les couvrirez comment ?
- Par le rendement de la location des échoppes et des kiosques, et par les entrées.
- Combien pour entrer ?
- Entrée gratis dans le Jardin et la Foire. Deux sous d'entrée pour pénétrer dans le sous-sol où se tient le concours.
Le sous-sol ! En effet, le concours est installé dans les caves, mais il y fait électriquement clair a giorno. Des balustrades guident le visiteur devant les étalages où s'alignent les objets nouveaux qui rivalisent pour les prix.
Au milieu des paquets, car on n'est pas en avance, ces messieurs me désignent les nouveautés. A mon sens, je vois là plutôt des choses jolies et finement faites que très neuves. Le coup d'oeil est agréable. L'actualité y sourit, avec l'Anglo-Boer, le Caniche de Barnum, Le Long-Tom, le Métropolitain perfectionné, le Crackfort français (un coffre-fort d'où sort un lapin), le Métropolitain tournant, le Ping-Pong de poche, le Jeu de Président et des Électeurs, la Brigade fluviale, les poupées parisiennes, en étoffe et papier, qui représentent des types connus, Polaire en Claudine, Yvette, Réjane, Sarah, Polin, le cirque de la famille Humbert, où l'on voit Mme Humbert porter son coffre-fort à bout de bras et valser dans les airs comme si elle portait une plume.
Des inventeurs me paraissent s'être égarés , comme celui qui a mis là un petit cercueil d'où le mort sort comme un diable, et cela s'appelle le Mort récalcitrant. Comme joujou, c'est peut-être un peu austère.
L'article de Paris s'est distingué . Il occupe une place importante, et il la mérite. Vous verrez là une boîte à cigares en forme d'automobile à phare électrique, qui n'est pas mal. Les doigts de fée des petites ouvrières ont gentiment chiffonné la soie et le papier en accessoires de cotillon, d'un bonnet de bébé elles ont un abat-jour, et elles ont construit des gracieuses petites merveilles avec des fleurs de papier rose.
Des inventeurs sont pleins de sollicitude. Celui-ci a adapté un tube pneumatique à un bougeoir. Quand vous avez lu au lit, vous pressez la poire, et le souffle éteint la flamme sans que vous ayez à sortir les bras des draps.
Seulement, vous couchez avec la poire.
Et voici des cerceaux pliants, des chambres de poupées, des mobiliers en perles, une douche-collier pour poupées, un tramway électrique, un théâtre complet et machiné, des voitures sableuses, un jouet de circonstance : "Faites sortir l'Épine !" Et des bonshommes de papier à tête de caoutchouc, et des électroscopes amusants, le jeu des Sylphides, fort gracieux, l'électrophone, la "Tapus Jocus", le cerf-volant engouffreur, le cheval de Troie, ne sont que quelques-uns des numéros sensationnels de ce tournoi.
Je questionne :
- Vous donnerez des prix ?
- Oui. On nous a fait des dons à cet effet.
- Vous avez un jury ?
- Nous en aurons un. Il n'est pas encore constitué. Il sera composé pour un tiers par les membres du bureau de notre Société, un tiers par des personnalités que nous solliciterons, un tiers par des exposants.
Cependant, les tapissiers clouent les dernières tentures ; un pâle soleil dore les arbres aux teintes automnales ; des gens arrivent avec des paquets d'où sortent des têtes de chevaux de carton et de pantins, et le kiosque silencieux semble attendre l'orchestre qui jouera :

Pan ! Pan ! Qu'est-ce qu'est là ?
C'est Polichinelle qui danse !

Et le jardin de Paris ressemble à une vielle coquette qui se refait une virginité.
Poppée
JOURNAL DU 11 OCTOBRE 1902

LE CONCOURS DE JOUETS.

Ainsi que l'a annoncé le Journal, c'est hier qu'a eu lieu, au Jardin de Paris, le vernissage du Concours de jouets .
M. Laurent, secrétaire général de la préfecture, accompagné de MM. Touny, directeur, et Mouquin, sous-directeur de la police municipale, remplaçait M. Lépine.
Bien avant deux heures, l'instant fixé pour l'ouverture, une foule nombreuse se pressait à la porte du vaste établissement prêté d'une façon si obligeante, pour la circonstance, aux organisateurs, MM. Seigneurie et Gros, par M. Oller.
Foule élégante autant que nombreuse, d'ailleurs ! Sous le clair soleil et les grands arbres du jardin, près du théâtre au rideau baissé, des mamans allaient lentement, conduisant des enfants aux yeux brillants. Faut-il le dire ? Les grands comme les petits semblaient brûler d'une fièvre de curiosité.
Et l'on va et l'on vient, se pressant et riant devant l'extenseur physique, plein d'admiration à la vue de l'armoire-lit pour poupée , d'une si ingénieuse invention, d'un si méticuleux travail.
Puis, sagement, sans hâte, sans récrimination, tous font la queue à l'entrée du sous-sol, où se trouvent les inventeurs exposant les objets qu'ils ont découverts cette année.
Certes, derrière les balustrades placées là pour éviter l'encombrement que l'on avait noté l'an dernier, tout mériterait d'être remarqué. Mais, comme dit l'autre : Ils sont trop !
C'est un scintillement, un miroitement, un chatoiement de couleurs, qui se fondent harmonieusement sous la lumière électrique...
Peu à peu, l'oeil s'habituant à cet éclat, voici que se détache une véritable merveille de patience. C'est un théâtre démontable où l'on peut jouer une féerie de trente tableaux sans baisser le rideau ! M. Leroux, ouvrier ciseleur, a commencé ce chef-d'oeuvre , à ses moments perdus, en 1884 ; il n'a cessé d'y travailler depuis cette époque !
Autour de ce monument se promène un tramway électrique dont les lampes s'allument en marchant ; une voiture transportant des arbres est à côté.
Plus loin, voici la marche du cri-cri national, le jeu d'oie agricole, le jeu de patience agricole, avec lequel l'enfant fait lui-même un jardin d'agrément, une cour de ferme, un potager ; l'orchestre de tziganes, la mouette volante, l'Apache et le gendarme, le jeu du président et des électeurs.
Mais que ceci ? Malgré les injections des agents, leurs vigoureux : "Circulez, Mesdames et Messieurs ! " voici que les visiteurs s'arrêtent obstinément. Tous s'amusent à regarder le casse-tête parisien, formé de deux planchettes qu'il faut séparer l'une de l'autre, toutes réunies qu'elles soient par une cordelette...
Et l'on avance de nouveau, donnant un coup d'oeil au "cerf-volant prodigieux", à la "Bastille des rongeurs", stoppant devant la "bataille de fleurs", une jolie innovation. C'est un jeu de tir qui se compose d'environ vingt-sept roses en papier munies de bardanes, d'une cible en drap de plusieurs couleurs et de quatre tubes projecteurs.
Et puis, il y a aussi des poupées, d'admirables et modernes poupées qui feront l'admiration de tous, grands et petits.
Mais il faut clore là cette énumération et se reporter à l'article publié hier dans le journal.
En résumé, le succès de cette première journée a été très grand, et nous souhaitons bien vivement que le beau temps continue aujourd'hui, demain, tant que l'exposition durera, pour que le plus grand nombre possible puisse voir et admirer l'oeuvre des grands et petits industriels parisiens.


Vous désirez vendre votre collection
de jouets ou poupées. 1890 à 1990
Faire une estimation de votre collection.


mise à jour - updated : 25 MAI 2024  
NOMBRE DE VISITEURS DEPUIS 1er décembre 2022 - nouveau compteur
N'oubliez pas de visiter ma page FACEBOOK : Jacky Broutin
Please visit my FACEBOOK page : Jacky Broutin



Ce site est entièrement créé et réalisé par Jacky Broutin
copyright 2023 - 2024
Pitcheetoy.com
Retourner au contenu